Vitesse et sécurité routière

Pour une fois ce matin Bernard Darnich ne m’a pas énervé avec sa chronique sur France Inter. Alors qu’il m’avait habitué à dispenser des conseils qui allaient, à mon sens, plus vers un assoupissement que vers une responsabilisation des conducteurs, aujourd’hui j’ai été heureux que quelqu’un de reconnu dans le domaine se fasse l’écho de ma pensée sur les ondes d’une grande radio nationale.

Alors qu’a-t-il donc dit de si important à mes yeux ? Tout simplement ce que notre cher ministre de l’Intérieur refuse de voir: que la raison majeure du non respect des limitations de vitesse est leur inadéquation avec la réalité du terrain et du traffic. A l’image d’une loi, une limitation de vitesse absurde et incompréhensible n’est pas respectée.

Voici exemple que je connais bien: je passe depuis un an au même endroit pour aller travailler. Il s’agit du périphérique est de Lille. Juste après être passé à côté d’Euralille en allant vers Paris, Dunkerque ou Villeneuve d’Asc, on a le droit avec un panneau qui signale que nous passons sur une autoroute et en même temps que la vitesse est limitée à 70 km/h ! Oui vous avez bien lu. Evidemment personne ne roule à cette vitesse là car sinon les embouteillages seraient encore plus importants. La vitesse moyenne se situe plutôt au alentour de 100 km/h et malgré cela je n’ai pas vu un seul accident en un an alors que je passe quotidiennement à cet endroit.

Cet exemple est particulièrement frappant mais on a tous rencontré des aberrations de ce genre qui font qu’on s’est tous fait surprendre un jour par une signalisation pertinente pour une fois comme un virage dangereux qui l’était vraiment.

Le problème de la politique de signalisation actuelle est qu’à force de crier au loup pour rien, le jour où il y a un réel danger personne n’écoute, ce qui va à l’encontre du but même de la sécurité routière.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Vitesse et sécurité routière

  1. Electron dit :

    Je vous approuve totalement. La majorité des accidents de la route provient en effet de l’inadéquation entre la signalisation officielle et les caractéristiques de la route. Mais les pouvoirs publics n’en ont que faire, pourvu qu’ils contraignent …!

Les commentaires sont fermés.