Si t’en Reveux, Y’en Re N’a !!!!

Après l’excellent concert acoustique de mercredi, je suis retourné le jeudi à La cave aux poètes avec ma dulcinée pour le second concert de Marcel et son orchestre, version électrique cette fois.

Pustule l’Ardéchois 2, le retour

Globlement similaire à celui de la veille, le concert de Pustule l’Ardéchois fut cependant agrémenté de plusieurs détournements de fables de La Fontaine version anti-fachiste et révolutionnaire. Et comme la veille, la bonne humeur et l’auto-dérision de Pustule ont emporté l’adhésion des spectateurs, avec une mention spéciale à la version punk de C’est toi que je t’aime qui conclue ses concerts.

On prend les même et on recommence

A notre grand étonnement, Franck demanda dès le début du concert à ce que l’on fasse une farandole ou bien tout le monde s’assoie. Arpès une tentative manquée de farandole, nous nous assimes. Autant pour le concert acoustique ça semblait tout indiqué autant là ça semblait dommage à première vue. Finalement cela ne gâcha rien car loin d’être calmés, les spectateurs dansaient assis (?!) et Franck fit même un saut dans le public avant de chanter un couplet porté par des dizaines de bras tendus.

Les titres joués reprenaient quelques morceaux joués la veille mais dans des versions assez différentes ainsi que pas mal d’autres de toutes les périodes du groupe. Toujours aussi en forme le groupe a encore une fois mis le feu à un public inflammable comme de l’éther.

Je profiterais d’ailleurs de ce billet pour faire remarquer qu’à l’heure des stars préfabriquées, sans talent et imbues d’elles mêmes, un groupe comme celui-là fait plaisir à voir car sous la fantaisie des costumes, l’auto-dérision et les textes fleuris, se cachent de vrais bons musiciens avec une mention spéciale à James le batteur: j’adore ton jeu !

Le seul point noir de ce concert est que certains morceaux que je n’avais vraiment pas aimé sur le dernier album m’ont semblé tout aussi moyens sur scène, notamment Blasphème et Baisse la tête. Ils leur manque, à mon goût, le côté festif et décalé que j’affectionne tant chez Marcel.

Enfin ne boudont pas notre plaisir car il faut avouer que ces 2 concerts font partie des meilleurs que j’ai jamais vu. Il est évident que dès que les Marcel et son orchestre repassent par ici je serais de la fête et il semble que ma douce qui ne les connaissait pas du tout me suivra vu son enthousiasme à la sortie.

Donc pour conclure si vous aimez Marcel et son orchestre sur disque allez les voir sur scène et si vous ne les connaissez pas du tout et que vous aimez les concerts bon esprit, festifs et décalés alors allez y aussi vous ne serez pas déçu.

Ce contenu a été publié dans Musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.