Belle leçon de journalisme

Lecteur occasionnel de CafZone.net, je suis tombé sur une nouvelle qui parlait du nouveau virus, Scob. Celle-ci m’a frappé par sa bêtise :

Découvert il y a quelque jour, le ver Scob, cette petite merde s’immiscant à l’intérieur d’Internet Explorer, a déjà fait couler beaucoup d’enc… de sueur sur les claviers. On a ainsi pu voir des milliards de pathétiques détracteurs du navigateur de Microsoft arguer du fait que la fin du monde était proche, qu’on allait tous périr à utiliser IE et que Mozilla ou un Macintosh c’était le paradis du nirvana. Et pendant que la masse s’agitait, le géant de Redmond, lui, réglait tranquillement le problème.

S’il est vrai que certains défenseurs du Logiciel Libre desservent leur cause par une certaine étroitesse d’esprit, nier qu’Internet Explorer est un navigateur plus que dépassé et dire que Microsoft régle tranquillement le problème relève de la plus pure partialité. Quand on regarde la succession de failles critiques découvertes dans les produits du géant de Redmond depuis des mois et le temps qu’il faut pour qu’elles soient corrigées, on ne peut que douter de cette affirmation.

Je m’attend en consultant un site de nouvelles, à y trouver une impartialité toute journalistique. Celle-ci n’est manifestement pas présente dans cette nouvelle et je le regrette.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Belle leçon de journalisme

Les commentaires sont fermés.