Sécurité routière et démagogie

Je profite du billet d’Olivier pour rebondir sur un sujet qui me tient à coeur : la démagogie des pouvoirs publics concernant la sécurité routière.

Cela peut paraître provocateur voire criminel, mais je ne pense pas que la vitesse soit un facteur important d’accident. Je vois de nombreux comportements plus dangeureux comme le nom respect des distances de sécurité, l’absence de clignotants, le mauvais positionnement sur la chaussée, l’absence de contrôle rétroviseurs et direct. Bref l’inattention souvent doublée d’un manque de civisme.

A mes yeux la vitesse ne fait généralement qu’aggraver des accidents causés par les comportements cités précédemment. Bien sûr, je ne dis pas que la vitesse n’est pas la seule cause dans certains accidents. Cela est incontestable. Mais je trouve malhonnête de stigmatiser la vitesse comme seule responsable. Ce genre de discours tenu par les gouvernements successifs depuis des dizaines d’années n’a abouti qu’à une chose : les gens roulent à la vitesse autorisée mais n’importe comment. Le pire est sans doute qu’ils sont persuadés d’être de bons conducteurs. En même temps, comment leur en vouloir ? On nous rabâche à longueur de campagne publicitaire que rouler vite c’est mal mais avez vous déjà vu une seule publicité disant faites les contrôles rétro et visuels avant de changer de trajectoire, veuillez à être correctement positionné sur la chaussée ou encore faites attention aux distances de sécurité même si pour cette dernière on commence à entendre des voix allant dans ce sens.

Je ne suis pas spécialement pour la vitesse mais je réfute catégoriquement l’idée selon laquelle la vitesse est la cause de tous les maux. C’est à mes yeux de la démagogie de bas étage, facile à inculquer aux masses et simple à contrôler pour les autorités.

Mon grand-père paternel, qui était transporteur et donc avait eu le loisir d’observer les comportements routiers de ses congénères, disait : Les gens sont dans leur voiture comme ils sont dans leur canapé. Je trouve que cela résume, malheureusement, bien la situation.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Sécurité routière et démagogie

Les commentaires sont fermés.