L’occident est-il encore démocratique ?

L’occident est-il encore démocratique ? La question peut paraître saugrenue car la réponse semble évidente. Bien sûr que l’occident est une terre de démocratie. La révolution française et la constitution américaine ne sont-elles pas des preuves flagrantes ?

Cependant, à y regarder de plus près, de nombreux évênements remettent en cause cette certitude. Tout d’abord un premier ministre britannique et un autre espagnol qui engagent leurs pays dans une guerre contre l’avis de la majorité de leurs populations respectives. Guerre faite par un président des Etats-Unis sous prétexte que l’Irak abrite à la fois des combattants d’Al Quaïda et des armes de destructions massives. Plus d’un an après la chute du régime de Saddam Hussien, l’une et l’autre de ses affirmations restent toujours non prouvées. Heureusement, si je puis dire, qu’il y avait un dictateur au commandes du pays pour tenter de justifier cette aggression.

La France n’est bien sûr pas épargnée. Ainsi on a pû voir par deux fois notre président de la République renouveller sa confiance à un premier ministre dont une grande partie des français souhaitaient le départ. Il y a également les abus policiers et judicaires, sans parler des lois liberticides prisent par des politiciens aussi peu informés que prompts à faire plaisir aux lobbys qui payent leurs campagnes politiques.

Alors, je vous repose la question : Et si nos démocraties n’étaient que des camouflets destinés à mieux nous faire vivre en dictature ? Pour tout vous avouer je ne pense pas que l’on en soit encore là mais je pense en revanche qu’il est temps de commencer à se préoccuper sérieusement de ces atteintes à la démocratie.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à L’occident est-il encore démocratique ?

  1. D?mocratie en question

    Le webmaster du blog Dying culture se pose des questions sur nos d?mocraties… Un Etat dont le gouvernement continue sa mission alors qu’il a ?t? d?savou? deux fois de suite est-il d?mocratique ? Un Etat qui entre en guerre contre l’avis de la…

  2. Bernard Guil dit :

    Totalement d’accord avec toi ! J’irai m?me plus loin (voir mon billet en trackback) : le copinage entre int?r?ts priv?s et politiques est-il une chance pour nos d?mocraties ? Demandez au groupe Carlyle qui investi dans le militaire alors que papa Bush est au conseil d’administration du groupe. Irak ? Cause ? effet ?

  3. Olivier G. dit :

    Un des probl?mes que tu soul?ve est l’attitude de l’homme politique face au peuple.

    Prenons un exemple. Lorsque Robert Badinter ? fait abolir la peine de mort, plus de 60% des fran?ais ?taient contre cette abolition. Pourtant, c’est une r?elle avanc?e de la soci?t?, qui pr?f?re croire que tout homme peut ?tre chang? (si on y met les moyens).

    Il y a donc parfois des d?cisions que le politique doit prendre au nom de ‘l’int?r?t sup?rieur de la nation’ qui vont ? l’encontre de ce que le peuple pense bon. Et c’est pour cel? que la politique et la d?mocratie reposent sur le dialogue et le d?bat, afin de pouvoir expliquer et affiner ses choix.

    Mais il y a deux probl?mes :
    permi?remeent, un d?bat suppose une connaissance minimale des tenants et des aboutissants de l’objet du d?bat. Est-ce que les personnes qui se g?vent de ‘Pop-stars’, de ‘la Ferme’, et leurs ?quivalents, ou m?me qui regardent un journal de 20 heures o? le fa?t pur ne laisse plus aucune place ? l’analyse et ? la mise en perspective sont ? m?me de participer au d?bat d?mocratique ?
    Deuxi?mement, est ce que les politiques (certains politiques) ‘roulent’ encore au nom de l’id?e qu’ils se font de ce que devrait ?tre leur commune, la France, le monde, s’accorchent-ils ? l’id?e d’un autre, mort depuis longtemps et donc totalement en dehors de la r?alit? actuelle du monde, ou, enfin, roulent-ils pour eux-m?mes ?

  4. Olivier dit :

    Tu poses deux questions en un billet. La premi?re, ? savoir si des dirigeants doivent suivrent l’opinion en permanence ou bien parfois aller contre. ?a me rappelle le verre de lait de Mendes en 54, une r?volution ? une ?poque ou la bettrave cultiv?e en Ile de France servaient ? faire de l’alcool, pas du sucre. L’acharnement de Mendes contre l’alcool lui aura co?t? son poste de pr?sident du conseil. Et pourtant, il ?tait dans le vrai. On est entr? dans un syst?me politique qui raisonne non plus ? un terme de 50 ans mais ? 5 minutes, au prochain sondage. Le probl?me est l?. Il y a des journaux pour acheter des sondages, des gens pour acheter des journaux et des gens, trop flatt?s qu’on les ?coute pour r?pondre aux sondages.

    ?a me fait penser ? Tocqueville aussi, qui rappelle ? juste titre, qu’un syst?me fort et d?mocratique est un ensemble d’institutions propres ? gouverner, contre l’avis du peuple si n?cessaire, et rempla?able par le biais d’?lections.

    La seconde question serait de savoir si l’occident est vraiment l’inventeur de la d?mocratie, mais l?, il est tard 😉

  5. JMF dit :

    Je suis parfaitement d’accord sur le fait qu’il faut que les politiciens aient parfois les "couilles" de faire des r?formes impopulaires quand c’est dans l’int?r?t de la nation et que le peuple n’en a pas forc?ment conscience.

    Seulement cela entraine 2 remarques :
    – Si la population ne comprend pas c’est probablement qu’on lui explique mal voire pas les tenants et les aboutissants du probl?me.
    – Ce raisonnement est parfait si nos chers politiciens ?taient tous aussi int?gres qu’ils le devraient. Seulement depuis 20 ans les multiples affaires touchant absolument tous les partis me font m’interroger sur les int?r?ts qu’ils servent. Sont-ce les notres ou bien les leurs au travers de ceux des industriels et autres personnes fortun?es ?

    Quant ? savoir si l’occident est le berceau de la d?mocratie, je n’est jamais dit que c’?tait le cas m?me si effectivement je pense que la d?mocratie prend ses racines dans la Rome et la Gr?ce antiques.

  6. katsoura dit :

    S’il y a bien une chance dont on devrait se r?jouir chaque jour c’est d’?tre n? en Europe. Lorsque je vois les malheurs, la pauvret?, les actes de barbarisme dans certains pays, je suis heureux d’avoir une libert? de penser et d’expression de mes opinions. La libert? de la presse est un exemple flagrant des bienfaits de la d?mocratie.

    Ce qui est positif dans ton billet c’est la remise en question pour permettre une r?flexion. De l? ? se demander si on ne se trouve pas dans une dictature camoufl?e me fait l?g?rement sourire.

  7. Cyril dit :

    La d?mocratie est occidental, elle est le r?sultat d’un processus ?volutif complexe qu’a connu la soci?t? ath?nienne, en passant successivement d’une tyrannie (pisistratide) en passant par une oligarchie de grand propri?taire terrien ? la fameuse d?mocratie directe ath?nienne, permise grace au poids politique nouveaux acquit par la classe moyenne d? notamment ? sa participation d?cisive ? la victoire navale de salamine 480 a.C.contre les Perses (les moins riches des citoyens servaient de rameurs).
    Cela meriterait un d?veloppement plus complexe ? la mesure des m?canismes mentaux et sociologique que requiert la mise en place d’un syst?me bas? sur le demos (peuple) il faut toutefois rappeler que nos "d?mocratie" ne sont que les p?les copies de la d?mocratie ath?nienne, puisque celle-ci ?tait directe : les citoyens votaient pour chaque d?cision impliquant la cit?, nous nous en sommes loin…
    N?anmoins, et l? les deux types de gouvernement d?mocrate directe et mixtes (aujourd’hui) se retrouvent, l’application d’un tel syst?me necessite une ?conomie favorable essentiellement garatie par une exploitation de l’autre , ce fut le cas de la d?mocratie ath?nienne ? l’encontre de ces alli?s (conf?d?ration de D?los) auxquels elle faisait payer une cotisation de guerre face ? l’ennemi commun (le Perse). Ces contibutions furent tr?s t?t per?ues comme un tribut asservissant, la d?mocratie ath?nienne, comme le reconnu P?ricl?s,se nourrissait de son h?g?monie et d’un imp?rialisme que subissaient ces pr?tendus "alli?s", qu’il reconnaissait pourtant condition du maintient du syst?me d?mocratique.

    Aujourd’hui, ces vieilles histoires n’interressent plus personnes, mais je vous le dis la d?mocratie est un concept occidental, qui r?sulte d’?volutions longues que seul une soci?t? sortie du syst?me tribale (c’est ? dire sans client?lisme, et donc sans communautarisme) est apte ? d?velopper sereinement. Autant dire que nos couillons de cousins am?ricains ont tous compris de travers en Irak. L? au berceau de la civilisation, dans une soci?t? tribale, ? fort communautarisme religieux et ethnique ils imposent, spontan?ment, une d?mocratie et organise une ?lection… Les Irakiens votent pour qui ? leur communaut? ethnique biens?re. Bref la d?mocratie ? l’envers dixit oncle sam. Clisth?ne avait pourtant compris, lui 25 si?cles plut?t, qu’il fallait rompre les liens communautaires r?gionaux afin d’instaurer la d?mocratie.

    Respectons donc aujourd’hui nos voisins, nous occidentaux, il faut que nous reconnaissions que la d?mocratie n’est pas un syst?me parfait puisqu’elle fait na?tre les imp?rialismes (colonisation),et asservie certains peuples. Le terrorisme de tonton Bush et de Sharon sont un des r?sultats de l’imp?rialisme et du d?dain des Occidentaux pour les aspirations des autres peuples, les Palestiniens par exemple, qui chaque jour sont oppress?s, notamment au check point, par les soldats de la gentille "d?mocratie" isra?lienne.
    Merci

Les commentaires sont fermés.