Prises d’otage et chantages

Alors que les marches de protestation se multiplient pour demander la libération des deux otages italiennes retenues prisionnières en Irak par un groupe terroriste, certains demandent à ce qu’on accède aux demandes des ravisseurs, à savoir que l’Italie retire ses troupes d’Irak.

Je dois avouer que je ne comprend pas ces gens qui s’empressent de céder aux menaces de quelques psychopates criminels qui maquillent leurs horreurs en guerre sainte pour une religion à laquelle ils nuisent par leur comportement. Bien évidemment c’est malheureux pour les personnes retenues en otage mais il ne faut pas commencer à donner du poids à ce genre de pratique sous peine de les voir se multiplier.

Ma vision serait plutôt inverse. Ces terroristes veulent voir les troupes d’un pays quitter l’Irak ? Alors pour chaque otage pris je propose d’envoyer 1000 soldats supplémentaires et 5000 si le malheureux ne s’en sort pas indemne.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Prises d’otage et chantages

  1. ism dit :

    Wouh jmf, ?a va ?
    Ton post me laisse perplexe du peu que je te "connaisse"…
    Crois-tu qu’envoyer encore des personnes au casse-pipe soit saint (sans mauvais jeu de mot) ? Ne crois-tu pas que la violence engendre la violence ?
    Par contre je veux bien que l’on ?change ces deux italiennes (ce qui ne les aide s?rement pas) contre un berlusconi.

  2. Laurent Denis dit :

    Disons que la d?cision n’est pas aussi ?vidente pour l’autorit? publique que pour l’homme de la rue. Pourquoi ne pas faire l’effort d’imagination n?cessaire pour se mettre quelques instants dans la position de l’homme d’Etat dont la d?cision peut entra?ner la mort des otages ?

    Quant ? r?duire au rang de "psychopathes criminels" les opposants irakiens… ce serait merveilleux si c’?tait aussi simple 😉

  3. JMF dit :

    Ism> Ne crois-tu pas que la violence engendre la violence ?
    Oui je le pense mais il ne faut pas confondre avec le fait de se laisser marcher sur les pied. J’en conviens, tout est dans la mesure.

    Laurent Denis> J’?tais bien conscient en ?crivant ce billet que c’?tait une r?action plus instinctive que mesur?e. Je comprend ?galement que l’homme d’Etat a bien d’autres param?tres ? prendre en compte mais ce qui m’?nerve c’est que les prises d’otages se multiplient et que personne ne fait rien au niveau des gouvernements.

    Laurent Denis> Quant ? r?duire au rang de "psychopathes criminels" les opposants irakiens… ce serait merveilleux si c’?tait aussi simple

    Mais je n’ai jamais dit cela. 🙂
    Je parlais des personnes qui prennent des innocents en otage. Il me semble que cela n’a rien ? voir avec la politique ?a non ?

Les commentaires sont fermés.