Royal

Microsoft a sorti ce matin une floppée de patchs corrigeant tout un tas de failles plus ou moins critique dans son système d’exploitation. Voici un extrait du contrat qu’il faut accepter avant de pouvoir effectuer la mise à jour :

9. LIMITATION DES DOMMAGES-INTÉRÊTS ET EXCLUSION DE RESPONSABILITÉ POUR LES DOMMAGES. VOUS POUVEZ OBTENIR DE MICROSOFT ET DE SES FOURNISSEURS UNE INDEMNISATION EN CAS DE DOMMAGES DIRECTS UNIQUEMENT A HAUTEUR DE 5 DOLLARS US (USD 5,00). VOUS NE POUVEZ PRETENDRE A AUCUNE INDEMNISATION POUR LES AUTRES DOMMAGES, Y COMPRIS LES DOMMAGES SPECIAUX, INDIRECTS OU ACCESSOIRES ET PERTES DE BENEFICES.

Royal non ?

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Royal

  1. Fabien dit :

    Bah dans une grande boite avec plus de 1000 postes ?a commence ? faire un peu d’argent 😉

  2. oz dit :

    Bient?t ils vendront leur OS sans aucune garantie un peu sauce GPL. Sauf qu’il faudra ?vid?mment payer pour obtenir une copie, et faire quelques "concessions" quand au caract?re intrusif de certains logiciels. Marrant. 🙂

  3. Daniel dit :

    En France c’est le juge qui estime le dommage subit en cas de litige. Bien que le m?me genre d’avertissements figure sur les pochettes quand on fait d?velopper un film (seul la pellicule est remplac?e), quand il y a eu plainte devant les tribunaux, les juges ont toujours d?dommag? l’utilisateur en estimant le pr?judice subit. Par exemple des photos de mariage ne pourront jamais ?tre remplac?es et le pr?judice est donc bien plus important que la valeur d’une pellicule neuve.

    J’imagine que dans le cas pr?sent c’est pareil.

  4. Merlin dit :

    Daniel a raison.

    En fait, dans la plupart des contrats, il y a un clause excluant toute garantie sur le fonctionnement du logiciel. Mais quoi qu’il soit ?crit dans le contrat, un produit achet? DOIT convenir pour l’utilisation pour laquelle il est pr?vu. C’est ? dire que si un appareil photo est incapable de prendre des photos, la garantie joue de toute fa?on.

    Le tout est de savoir ? quoi est cens? servir Windows… Mmmm… Bon tant pis.

    Bruce Schneier (dont je recommande le bouquin "Secret & lies") pousse le raisonnement plus loin en disant que si les producteurs de logiciels mal foutus ?taient poursuivis en justice, ils prendraient des assurances et ces assurances d?finiraient des normes de qualit? de code pour diminuer les risques. Et au final, on aurait des programmes nettement meilleurs. Plus chers aussi probablement.

  5. Fangorn dit :

    Et dire que les dirrigeants de micro….. ont fait leurs choux gras sur l’absence de garantie dans les logiciels libres.
    Ils oublient une chose : ? absence de garantie ?gale (puisque c’est bien le cas), il est beaucoup moins risqu? d’utiliser les logiciels libres puisqu’ils sont plus s?rs. CQFD

Les commentaires sont fermés.