Standards Web et initiation

Voici le commentaire d’un ami qui découvre XHTML après avoir un peu bidouillé du HTML il y a quelques années :

c’est plus simple quand c’est strict je trouve, au moins ça te force à coder proprement du début à la fin, la où du HTML pourrait te permettre quelques erreurs pour finalement te les faire payer plus loin

Je rencontre également ce genre de réflexions à chaque fois que je montre comment faire une mise en page avec CSS par rapport à une mise en page avec des tableaux. Pour les personnes qui doivent apprendre l’une ou l’autre de ces techniques choisissent invariablement celle utilisant CSS car elle est bien plus logique.

Cela renforce mon idée que les (derniers) défenseurs des mises en page avec des tableaux sont des personnes refusant de se remettre en question. C’est grave dans un métier comme le notre.

Mise à jour : Dans son commentaire, YoGi me fait judicieusement remarquer que mon billet n’est pas très clair. Il faut comprendre que l’ami en question, comme beaucoup de novices, amalgame tout ce qui est standards web (code valide, accessible, sémantique, mise en page avec CSS etc.) sous l’appellation XHTML tandis que tout ce qui est pratiques passéistes (code invalide, inaccessible, mise en page avec des tableaux etc.) est du HTML à ses yeux.

Bien entendu, il est parfaitement possible de faire du HTML propre comme du XHTML sale.

Ce contenu a été publié dans Développement Web. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Standards Web et initiation

Les commentaires sont fermés.