De l’art de se tromper de combat

Alors que la publicité nous inonde à longueur de temps de produits au nom à consonnance Anglo-saxonne, la Commission Générale de Terminologie et de Néologie vient de décider de franciser les termes spammeur et wifi wireless Internet access. Il faut dorénavant dire respectivement arroseur et ASFI, pour Accès Sans Fil à Internet. A l’avenir, il faudra donc dire En consultant mes courriels, j’ai constaté que les arroseurs m’avaient inondé de pourriels ce qui est très ennuyeux car j’utilise une connexion ASFI. et non plus En consultant mes mails, j’ai constaté que les spammeurs m’avaient inondé de spams ce qui est très ennuyeux car j’utilise une connexion Internet sans fil.

L’informatique est un domaine particulièrement touché par les anglicismes car l’Anglais est la langue des communications internationales et donc des hautes technologies. Sans doute, certains néologismes manquent d’élégance mais ils ont le mérite d’exister dès l’arrivée de la technologie ou du concept et non pas 10 ans après. De plus, je pense que ce n’est qu’une goutte d’eau par rapport à l’océan de bêtise et de branchitude au rabais que nous vantent les publicitaires.

Si vous regardez les noms des biens et services disponibles depuis peu, principalement ceux destinés aux jeunes, vous constaterez que l’immense majorité a une consonnance Anglo-saxonne. Je dis consonnance car la plupart du temps le nom n’a pas plus de sens en Anglais qu’en Français et je passe sur la prononciation risible de certaines publicités.

Si au moins c’était le signe que les jeunes Français sont meilleurs en langues étrangères que leurs ainés, cela aurait une utilité mais force est de constater que nous sommes toujours aussi mauvais dans ce domaine. La nouveauté, c’est que dorénavant nous sommes aussi mauvais dans notre propre langue.

Mise à jour : Comme le fait très justement remarquer le perspicace YoGi, la norme Wifi ne fait en aucun cas référence à internet. Il s’agit simplement d’un standard international décrivant les caractéristiques d’un réseau local sans fil comme l’explique Wikipedia. Cette traduction en plus d’être inutile est donc lamentablement erronée !

Mise à jour 2 : Suite à de nouvelles informations, merci Katsoura, il semble que ASFI soit en fait la traduction de wireless Internet access et non pas de Wifi. Les sites d’information qui ont relayé la nouvelle semble s’être emmêlés les pinceaux et par voie de conséquence moi aussi. Mea culpa.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à De l’art de se tromper de combat

Les commentaires sont fermés.