11 ans que j’attendais ça

Mercredi dernier, j’ai réalisé un rêve : j’ai vu Nine Inch Nails en concert. Cela fait 11 ans que j’adore ce projet et je n’avais jamais pu les voir sur scène. J’ai écouté et regardé des dizaines d’enregistrements de concerts mais les voir jouer devant moi n’a rien de comparable en terme d’intensité. Mais revenons-en au commencement de la soirée.

Une première partie de folie

La première partie était assurée par les géniaux Dresden Dolls dont je loue les qualités depuis quelques mois déjà. Le groupe est composé d’un batteur et d’une pianiste/chanteuse. Ils jouent une version gothico-punk et théâtrale de cabaret, c’est très surprenant mais tout aussi intéressant.

Apparemment je n’étais pas le seul à les connaitre car avant même d’avoir joué, ils ont eu le droit à une ovation. Chose que je n’avais jamais vu pour une première partie !

Voici la liste des morceaux qu’ils ont joués :

  1. Good Day
  2. Coin Operated Boy
  3. War Pigs (Reprise de Black Sabbath)
  4. Amsterdam (Reprise de Jacques Brel)
  5. No One Knows (Reprise de Queens Of The Stone Age)
  6. Half jack

A noter que la reprise d’Amsterdam a été chantée en Français alors que d’habitude, ils jouent la version anglaise de David Bowie.

Une tête d’affiche incroyable

Après quelques dizaines de minutes d’attente Nine Inch Nails arrive enfin sur scène. C’est assez incroyable de réaliser qu’à ce moment précis on vit quelque chose dont on rêve depuis tant d’années. Surtout quand on a longtemps été persuadé que ça n’arriverai jamais.

Les nouveaux musiciens sont bons, ils se sont bien intégrés. Le groupe est toujours aussi puissant sans perdre sa subtilité qui fait son charme. Trent Reznor est en grande forme malgré un énervement passager suite à des problèmes de micro. Le concert a été plus long que d’habitude. Voici les morceaux joués :

  1. Pinion
  2. Wish
  3. Sin
  4. The line begins to blur
  5. March of the pigs
  6. Something I can never have (Interrompue suite des des problèmes de micro)
  7. The Hand that feeds
  8. Terrible lie
  9. Burn
  10. Closer (avec passage extrait de The Only time)
  11. Home
  12. The Frail
  13. The Wretched
  14. Reptile
  15. Love is not enough
  16. No, you don’t
  17. Suck
  18. Dead souls
  19. Gave Up
  20. Piggy
  21. The day the world went away
  22. Hurt
  23. You know what you are ?
  24. Starfuckers
  25. Head like a hole

Je ne suis pas fanatique

J’ai conscience que ce billet exprime finalement asez peu les émotions que j’ai pu ressentir mais je n’arrive pas à mieux les exprimer. C’est comme si c’était un plaisir personnel et intérieur, difficile à partager. Sur le coup je me suis même demandé si je n’avais pas été un peu déçu.

A force de rêver d’assister à un concert de Nine Inch Nails, j’avais peur d’avoir eu des attentes démesurées qui n’auraient pas été satisfaites. Mais après y avoir pas mal réfléchi, je pense que c’est simplement que malgré le profond respect que j’ai pour Trent Reznor, je ne suis pas fan au sens strict du terme. C’est à dire que je ne suis pas un fanatique. J’apprécie énormément sa musique mais on dirait que je conserve suffisamment de recul pour ne pas tomber dans l’idôlatrie ce qui est très bien.

Ce contenu a été publié dans Musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à 11 ans que j’attendais ça

Les commentaires sont fermés.