Roman et approximations

C’est fou comme l’informatique est utilisée pour faire High-tech dans les films ou les livres. Le problème, c’est que généralement c’est du grand n’importe quoi.

J’ai encore pu le constater en lisant le roman Anges & démons de Dan Brown, auteur connu pour avoir écrit Da Vinci Code.

On peut lire page 34 :

Langdon ralentit pour lire l’inscription au moment où ils passaient.

Prix de l’Ars Electronica
Pour l’innovation culturelle à l’ère numérique
Décerné à Tim Berners Lee et au CERN
Pour l’invention de l’internet

[…]Langdon avait toujours considéré Internet comme une invention américaine.[…]
– Internet a commencé ici [au CERN], reprit kohler

Bien entendu, ceci est faux. L’auteur confond allègrement Internet et Web. S’il est exact que Tim Berners-Lee a reçu le prix Ars Electronica en 1995, c’était pour l’invention de l’hypertexte et non de l’Internet.

D’ailleurs Tim Berners-Lee lui-même, le précise sur son site personnel.

J’ai lu Da Vinci Code cet été et j’ai beaucoup aimé mais d’un coup je me demande si ce livre n’est pas bourré des mêmes approximations que je n’aurait pas relevé, ne connaissant rien au domaine.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Roman et approximations

Les commentaires sont fermés.