Bilan de ma première semaine au CNAM

Après un faux départ, l’année est désormais lancée au CNAM. Au premier semestre, je suis 2 UE : protocoles et réseaux ainsi que modélisation, optimisation, conception et analyse.

Le premier n’est a priori pas spécialement ma tasse de thé car je n’ai jamais particulièrement aimé tout ce qui touche au réseau. Le premier cours a eu lieu lundi soir. Le professeur est plutôt sympathique mais il très évasif. Il commence des phrases, s’interrompt puis passe à autre chose sans avoir été au bout de son développement. Cette impression m’a été confirmée hier soir en discutant avec d’autres auditeurs. (C’est le terme pour les élèves du CNAM car nous n’avons pas le statut d’étudiant).

La vitesse est également très lente. Le professeur a passé la première heure à nous expliquer en long, en large et en travers que cela allait être difficile de faire tenir le programme dans le temps imparti alors que 5 minutes suffisaient pour nous l’expliquer. Les deux autres heures du premier cours ont été consacrées à des rappels extrêmement généraux. En gros, en trois heures nous avons appris qu’un réseau est l’interconnexion d’ordinateurs et d’imprimantes au moyen de câbles et de matériels réseau. Même ma copine qui déteste l’informatique sait cela.

J’ai conscience que je suis un peu sévère et que l’hétérogénéïté des niveaux des auditeurs obligent à faire ces rappels en début d’année. Espérons que cela va devenir plus intéressant dans les semaines qui viennent.

L’UE modélisation, optimisation, conception et analyse, revanche, m’a complètement conquis. Autant je regardais ma montre toutes les 10 minutes lundi soir, autant hier je ne l’ai regardé que deux fois : la première quand le professeur à fait une pause à mi-cours et quand il a annoncé que le cours était terminé. Les 2 fois, je ne m’étais pas du tout rendu compte de l’heure. Voilà qui est de bonne augure.

Le but de ce module est de nous enseigner des méthodes permettant de formaliser, de résoudre et si possible d’optimiser un problème organisationnel. Par exemple, comment faire dans une entreprise avec 20 machines et 15 opérateurs, sachant que certains ont des spécificités, pour gérer au mieux les commandes des clients tout en prenant en compte les pannes matérielles, les absences prévues (congés, RTT, etc.) ou non (maladies, accident, etc.) et d’un multitude d’autres contraintes.

Le professeur est visiblement passionné et proprement passionnant. Il truffe son propos d’exemples concrêts qui permettent de mieux comprendre et d’accrocher en permanence l’auditeur. Je dois avouer que j’ai hâte d’être au cours de la semaine prochaine.

Enfin, au niveau administratif, cela ne s’améliore pas. Je n’ai toujours aucune réponse à mon mail de demande de rendez-vous en vue de voir ce qu’il est possible de faire pour mes équivalences par rapport à ma licence. Mail que j’ai envoyé il y a 10 jours à une email que l’on m’a indiqué, avec un sujet précis afin d’être correctement traité. Cela valait le coup !

Ce contenu a été publié dans CNAM. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Bilan de ma première semaine au CNAM

Les commentaires sont fermés.