Contacts aux abonnés absents

De plus en plus, il est possible de contacter les administrations par mail. C’est ainsi que j’ai eu la surprise de voir une email à contacter en cas de demande d’informations sur mon relevé de taxe d’habitation. Ayant besoin d’un renseignement, j’ai envoyé un mail à l’adresse indiquée il y a 2 semaines. Aucune nouvelle depuis.

Dans le cadre de l’AFUP, j’ai eu besoin de me renseigner auprès de Metro afin d’obtenir une carte chez eux. Je n’ai toujours aucune réponse 3 semaines plus tard.

Comme je l’ai déjà dit précédemment, j’ai contacté un responsable du CNAM afin de voir quelles équivalences je peux obtenir par rapport à ma licence. Bilan, aucune réponse après 2 semaines.

Enfin, ne trouvant pas de pilotes Linux pour mon imprimante, j’ai contacté Lexmark afin de savoir s’il y en existe et dans le cas contraire, leur indiquer que cela manque. Dix jours plus tard, ma demande est restée lettre morte.

Devant ce constat, je m’interroge sur l’intérêt d’offrir une possibilité si derrière rien n’est fait pour faire aboutir la demande. L’intention louable est ternie par le manque de résultat et ce geste de bonne volonté fini par se transformer en une impression que le client/administré/auditeur/prospect est négligé.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Contacts aux abonnés absents

  1. Arnaud dit :

    Intention louable et non pas loyable 🙂

  2. JMF dit :

    Arnaud> Merci, c’est corrigé.

  3. Tetert dit :

    C’est simplement que la mentalité en France n’est pas prête de changer.

    On reste aux bonnes vieilles méthodes en refusant le progrès.

    Et après, on se plaint d’être à la traine 🙂

Les commentaires sont fermés.