Mémoire partielle

On célèbre aujourd’hui le bicentenaire de la fin de l’esclavage. Notre pays fait acte de repentence par rapport à cette partie sombre de notre histoire. C’est très bien et il faut affirmer bien fort que l’esclavage est un scandale et qu’il est heureux que notre pays l’ait aboli il y a bien longtemps.

Cependant, ce qui me dérange c’est que ce qui ressort de tous les reportages que j’ai vu ces derniers jours, c’est que les seuls responsables de cette traite négrière sont les méchants blancs Européens. C’est oublier bien vite que plus de 95% des esclaves qui ont été embarqués sur les navires négriers blancs a été vendue par des rois noirs.

Il faut donc prendre soin à ne pas faire l’amalgame négriers = blancs. Comme souvent, la vérité est plus compliquée que cela.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Mémoire partielle

  1. StayLeez dit :

    Es-tu sûr de ce chiffre qui est donné par Wikipedia?
    C’est un sujet très sensible pour beaucoup de personnes et il est toujours plus facile de pointer du doigt un groupe de personnes que de prétendre donner dans l’exhaustivité. C’est malheureux mais il en est ainsi dans le monde actuel.
    Pour les chiffres je ne sais pas trop mais il est sûr que la déportation n’a pu être faite sans contre-partie financière. Il en a toujours été ainsi.

  2. JMF dit :

    StayLeez> Je ne peux que faire confiance à Wikipedia. De plus, cela correspond à peu près aux souvenirs que j’ai de mes cours d’histoire.

  3. Pascal G dit :

    Ce qui me dérange plus encore, c’est que, Noirs ou Blancs, 100% de ceux qui ont fait le commerce des hommes étaient d’autres hommes.

  4. Simon Rozet dit :

    Je tiens à souligner que l’esclavage a beau être aboli, il existse toujours dans nos pays.
    Voir fr.wikipedia.org/wiki/Esc… ainsi que http://www.esclavagemoderne.org/

  5. StayLeez dit :

    Je ne mets pas "vraiment" en doute les chiffres de Wikipedia mais on ne sait jamais (le petit côté parano qui voudrait que les esclavagistes veulent se dédouaner)
    La phrase entre parenthèses est à prendre au 2nd voire 3ème degré!

    Il faudrait que je consulte des livres d’histoire pour les chiffres car je n’ai pas eu la chance d’apprendre énormément sur l’esclavage à l’école alors que ça nous concerne directement aux Antilles.
    M’enfin il paraît que les manuels en parlent plus maintenant aux Antilles justement grâce à la loi du 10/05/2001.

  6. Marc dit :

    Bravo pour ta prise de position !

    L’eslavage est un crime mais dire que tout est de la faute des blancs et également un racisme … bien admit et répandu de nos jours dans certains endroits …

  7. Olivier dit :

    C’est un "argument" qui revient régulièrement depui 1848. Un crimininel avec des complices est il un meilleur criminel que celui qui n’en à pas ?
    Que ce soit 10%, 95%, 100% ou moins cela ne change rien au crime. Il faut assumer, s’excuser, le relater dans les livres d’histoire, commemorer . Cela éviterai que les uns et les autres se sentent apparement persecuté encore aujourd’hui.

  8. JMF dit :

    Olivier> Je suis désolé de devoir contredire ta bien pensence si en vogue actuellement mais pour reprendre tes termes, si l’on doit condamner le criminel comme je le dis d’ailleurs dans mon billet, doit-on pour autant ne pas chercher à trouver les complices ?

    Puisque tu aimes les images, penses-tu qu’il aurait fallu ne pas inquiéter Goebbels, Göring, Rommel et les autres barons du nazime au prétexte qu’Hitler, le coupable principal, avait été mis hors d’état de nuire ?

    Quant au sentiment de persécution dont tu parles, loin de moi l’idée d’en nier la légitimité mais comme toujours en matière de sentiment, il n’a que peu à voir avec la réalité des choses.

    Pour construire le futur, il faut savoir pardonner le passé (sans toutefois l’oublier ni le nier) et je doute que l’état d’esprit d’auto flagélation à outrance qui règne dans notre pays soit propice à cela.

  9. atotal dit :

    He oui nous sommes dans une dictature de la pensée unique.
    Tout est orienté, pour barrer la route à l’extrème droite; l’ennui c’est qu’on en vient à faire du mac-cartisme anti-rascisme, ou il faut éléminer les oposants et on en revient toujours aux même histoires, les temps changent mais pas les hommes. On a eu le communisme, le nazisme bientôt quoi ¿?
    Faut-il du temps pour cueillir le fruit mûr Qui sait ou nous mène la folie des hommes…

Les commentaires sont fermés.