A eux de me faire préférer le train ?

Ce soir, j’étais sensé me rendre à l’assemblée générale de l’AFUP. Je dis sensé car je n’ai finalement pas pu m’y rendre. Je vais vous expliquer pourquoi.

Je prends le métro à 17h40 à République, à Lille pour me rendre à la gare Lille-Flandres. Il y a 2 arrêts, le trajet doit prendre moins de 5 minutes et mon train est à 18h. Tout se passe bien lorsque arrivé à moins de 30 mètres de la station Lille-Flandres, le métro s’arrête. Une voix nous indique par les haut-parleurs que suite à un incident technique nous allons rester immobilisés quelques instants. Ces quelques instants s’éternisent puis nous faisons finalement les 30 derniers mètres. Je file vers la gare, regarde rapidement sur quel quai est mon train et m’y rend.

Comme à chaque fois avec le TGV Lille/Paris, 2 controleurs vérifient les billets des voyageurs avant l’accès au train. J’arrive précipitamment, m’immobilise derrière une femme et commence à fouiller dans mon sac à dos à la recherche de mon billet. Le controleur innocupé m’interpelle sêchement « on s’arrête ! Billet ! ». Stressé à l’idée de manquer mon train, je lui répond tout aussi sêchement « c’est bon 2 secondes ». Cela n’a apparement pas plu à monsieur qui n’a pas voulu voir que je lui tendais mon billet une fois celui-ci retrouvé. Au bout de 30 secondes, le signal du départ a été donné et ce controleur s’est empressé de fermer la barrière m’empêchant volontairement de prendre mon train.

J’ai bien entendu protesté mais celui-ci n’a rien voulu savoir prétextant que je n’avais pas fourni mon billet ce qui est faux. Je n’avais qu’une envie devant autant de bêtise : lui mettre mon poing dans la figure. Je sais que la violence ne résoud rien mais des fois ça soulagerait quand même. Le problème était que deux agents de la police ferroviaire faisaient équipe avec le malotru. J’aurais donc forcément eu tort si les choses s’étaient envenimées et connaissant la dictature policière dans laquelle nous vivons pour y avoir goûté à mes dépends, j’ai préféré laisser tomber.

Résultat, je n’ai pas pu me rendre à cette assemblée générale car le train suivant me faisait arriver vers 21h à la salle où elle se déroulait. Or le dernier train pour Lille était à 23h et la gare à près d’une heure de transports en commun de la salle. Bref, cela me faisait y aller pour une heure. Cela faisait cher l’heure au prix du billet.

Contrairement à ce que je croyais mes mésaventures n’étaient pas terminées car arrivé au comptoir l’agent, fort sympathique lui, m’apprend que mon train étant parti (ça alors quelle surprise), je ne peux me faire rembourser que 50% du billet ou alors l’échanger.

C’était la première fois que je tentais de prendre le train pour me rendre à Paris à titre privé (j’y vais de temps en temps à titre professionnel) et je crois que c’est la dernière fois. Ce sont eux qui m’auront fait préférer la voiture !

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à A eux de me faire préférer le train ?

  1. YoGi dit :

    Bon en même temps t’as pas de bol.
    Le train je le prends presque toutes les semaines (sinon tous les jours, si on remonte à quelques mois) et je n’ai jamais eu aucun problème. Même que les controleurs sont parfois sympas, et te font un billet dans le train si jamais tu n’as pas eu le temps d’en prendre un avant, par exemple.

  2. Piou2fois dit :

    Sacré loi de Murphy 🙂

  3. grand-mister dit :

    AAAAAh, les joies de la SNCF. Je ne sais combien de fois je les ai maudit pour leur incompétence, et la c*rie de certains controleurs.

    Je te conseille vivement de protester auprès du service "relation clientèle". En général ils mettent du temps mais ils essaient de contenter les clients pour redorer leur blason.

  4. JMF dit :

    YoGi> Je prend bien garde de ne pas généraliser à tous les controleurs car c’est bien la première fois que ça se passe mal avec l’un d’eux.

    grand-mister> J’y ai pensé mais je n’ai pas son nom ni aucun témoin. Les seuls qui ont vu la scène sont les policiers et son collègue. Je vais voir.

  5. MonsieurN dit :

    Ca fait 3 ans que je prends le train régulièrement et c’est vrai que des fois les contrôleurs sont vraiment pas polis, mais c’est une minorité.

    Par contre les retards j’en ai eu à la pelle ou bien le train qui ne s’arrête pas à une gare, qui s’arrête définitivement à une gare qui n’est pas le terminus, qui n’est pas là à l’heure indiqué et qui n’arrivera jamais, qui a 2h de retard à cause d’une vache sur la voie et j’en passe encore d’autres. Bref c’est la cata.

    Et pour le métro Lillois, je tombe sur au moins un incident par semaine. Ca c’est vraiment courant et très énervant.

  6. Merlin dit :

    Essaie quand même de leur écrire (par la poste, c’est plus efficace). Tu ne perds pas grand chose à essayer. Tu expliques simplement comme tu l’as fait ici, tu mentionnes que tu as relaté ton expérience désagréable sur ton site internet et ils vont probablement te rembourser le reste du billet.

  7. grand-mister dit :

    En plus, il me semble (à moins que ça ait changé), que normalement ils remboursent 10% jusqu’à 1h après le départ (uniquement dans la gare où tu as pris le billet bien sur).

  8. Greg dit :

    Je crois que je n’aurais pas eu autant de self-control que toi si j’avais été à ta place : en plus de te faire rater ton train et les évènements qui en découlent, il te fait perdre TON argent qui sert à SA fiche de paie.

    Quitte à rater un train, autant finir au poste et s’être défoulé sur une tête de c*n ! 😉

  9. JMF dit :

    Greg> Quitte à rater un train, autant finir au poste et s’être défoulé sur une tête de c*n ! 😉

    Honnêtement, j’ai déjà donné et ça n’amène rien de bon. Il ne faut pas oublier que si tu fais ça, et aussi justifié que soit ta colère, tu franchis une ligne qui te fait passer de victime à agresseur et là tu as forcément tort.

    D’autant plus que les controleurs SNCF sont une espèce protégée ces temps-ci et qu’à force de passer des journées entières à bavarder avec les policiers de la brigade férovière, leur parole vaux probablement bien plus que celle d’un jeune excité.

    Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes dans un pays qui protège les cons et ça n’est pas prêt de changer.

  10. tous different dit :

    je suis controleur, j’essaye d’etre tjrs aimable meme si c tres dur avec certaines personnes, ce qui t arrivés est chiant c clair mais 90% de mes collegues t’auraient attendu, tu sais il m’arrive lorsque je controle que les clients d’une voiture me prenent la tete parceque justement je les controle alors que les personnes dans la voiture a coté me prenent la tete en me disant qu’ils ne sont jamais controlés, allez a bientot sur nos lignes bye, stef

Les commentaires sont fermés.