Journalisme ou propagande ?

Entendu dans Complément d’enquête par un prétendu expert en droit d’auteur « le peer to peer, le logiciel libre, est illégal ». Comment quelqu’un qui se dit expert peut-il dire trois énormités en une seule phrase ?

Le reste de l’émission est à l’avenant mêlant progande éhontée et contre-vérités. On oppose les gentils artises floués et les méchants pirates qui les ruinent. Etonnament, l’émission ne dit pas un mot sur le fait que ceux qui exploitent réellement les artistes sont en réalité les majors.

Pas un mot non plus sur l’inadéquation de l’offre avec la demande (coûts prohibitifs, offre restreinte, problème de compatibilité avec certains lecteurs à cause des DRM qui ne seront d’ailleurs pas évoqués une seule fois). Bref un pur moment de propagande mercantile sous couvert de journalisme.

Ce contenu a été publié dans Humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Journalisme ou propagande ?

  1. Piou2fois dit :

    Cette affaire sent le débat éternel.

  2. w!ll dit :

    Le lobbying des majors du disque est puissant et les journalistes de France 2 pathétiques. Tant que le débat ne sera pas compris les artistes (et pas guidés par leur maison de disque) il n’y aura pas d’avancé. Un lien vers le compte rendu de la dernière réunion avec Sarko donne une idée du chemin qu’il reste à faire 🙂 (http://www.generationmp3.com/ind...

  3. grand-mister dit :

    Faut pas oublier que le coût de production d’un album est conséquent. Entre les musiciens et les techniciens, il y a un paquet de gens à payer.

    Ceci dit, "le peer to peer, le logiciel libre, est illégal" c’est évidement une honteuse absurdité.

  4. JMF dit :

    grand-mister> Faut pas oublier que le coût de production d’un album est conséquent.

    Ce n’est justement pas le cas. La majorité du budget est allouée au matraquage publicitaire que nous subissons à longueur de temps.

  5. Daylon dit :

    Je confirme: c’était assez n’importe quoi, cette émission, hier.

    Dès le départ, les journalistes avaient visiblement envie de donner une conclusion particulière et ont choisis les extraits en fonction.
    Les raccourcis:
    Que ce soit sur le sujet du libre, de l’échange de fichier, du téléchargement en général, légal ou pas (pour preuve: "une musique disponible sur le P2P est FORCÉMENT illégale"… Bravo).

    Enfin, bref. À part les journalistes eux-mêmes qui ce seront fait mousser, personne ne sera sorti gagnant de l’affaire (ah, si… SFR).

  6. bballizlife dit :

    Je vois que je ne suis pas le seul à avoir été interloqué par cette émission.

    Trop de confusions dans les termes, champ d’observation du problème beaucoup trop restreind, … A la limite heureusement que l’heure était tardive et que les téléspectateurs ne devaient pas être aussi nombreux qu’à une heure de grande écoute.

    Entendre dire que le logiciel libre est illégal est une absurdité infame ! On se demande vraiment où est l’objectivité journalistique en fin de compte. Le titre de ton billet est très bien choisi 😉

  7. mat dit :

    Moi aussi la phrase de l’avocat m’a choquée… confondre logiciel libre et p2p… il faut quand même ne rien y connaître…

  8. Sylvio dit :

    Autres désinformations :

    Dans le JT de 20h de France 2 : un dossier en fin de journal sur le téléchargement, le mp3, etc. Le journaliste dit, à un moment, tous simplement que le peer2peer est illégal. Il ne parle pas d’une certaine utilsiation du peer2peer ou d’un autre contexte, il dit tout simple le peer2peer, pratique illégale (ou un truc comme ça, je ne me rappelle plus).

    Pour rappel :
    – Aucune loi ne dis ou ne considère, sous aucune interpretation, que le p2p est illégal.
    – la jurisprudence n’a jamais, elle non plus démontré l’illégalité du p2p, bien au contraire.

    Vraiment BRAVO au JT de France 2…

  9. stailer dit :

    Ouais le p2p c’est légal. C’est sur… Par exemple, je voulais le dernier Texas, maintenant je l’ai. Avec la pochette en couleur et tout et tout. Et bien sur je l’ai pas payé, en toute légalité lol.

    Allez arrêtez vos conneries 2 secondes : le p2p selon notre loi hypocrite est légal. ok. Mais franchement ? vous avez l’impression qu’éthiquement parlant, ça l’est ?

    Pour l’heure c’est légal uniquement parce qu’il n’y a pas encore de loi c’est tout.. Mais "humainement" si on peut dire, ça ne l’est pas.

    On peut épiloguer sur ce sujet bien longtemps, seul l’avenir nous dira ce qu’il adviendra de mon Emule préféré 😉

  10. JMF dit :

    stailer> Te rends-tu seulement compte de l’imbécilité de ton raisonnement ?

    D’une part la loi est la loi, qu’elle soit bonne ou non elle est appliquée à la lettre. Si elle est jugée mauvaise, c’est à nos chers députés de la changer et en attendant le P2P est légal dans ce pays à ce que je sache. C’est l’utilisation qui peut être illégale dans certains cas.

    D’autre part, si on suit ton raisonnement, on interdit le téléphone et le courrier postal au prétexte qu’ils sont parfois utilisés pour des actions illégales comme des préparations d’attentat.

  11. StayLeez dit :

    Rien à voir avec la choucroute mais va falloir que je m’trouve un autre pseudo si ça continue ;-).

    stailer > Hypocrites, bien sûr il y en a mais l’échange, le partage n’est pas illégal. Le jour où ça le sera l’humanité sera très proche de sa fin.

    Une majorité de fichiers échangés par le biais du p2p est sans doute couvert par des droits qui ne permettent pas l’échange sans l’accord de l’auteur mais est-ce pour cela qu’il faut interdire le partage?

    On pourrait aussi interdire les mails et les messageries instantanées qui permettent aussi des échanges de pair à pair.

  12. Piou2fois dit :

    Perso j’utilise le P2P pour télécharger des courts métrages libres dans le genre "Résident Débile 1&2". Le P2P ouvre de possibilités monstrueuses. Pourquoi croyez vous que Google s’y intéresse tant que ça ?
    Et perso je télécharge des films, des vrais de vrais, mais seulement si ils sont passé à la télé et exclusivement en VOSTVO (anglais sous titres anglais) pour parfaire mon anglais (d’ailleurs si quelqu’un connait un plan pour faire la même chose en Allemand)
    Ce que je fais est-il illégal ? Je ne sais pas, mais logiquement non, car j’aurais pu enregistrer avec le magnétoscope que j’ai, la télé que j’ai et ma télécommande, le film quand il est passé. Et pour la VO ? Eh bien mes parents ont CanalSat et la VO est dispo donc j’aurais pu l’enregistrer aussi.
    Ce qu’il faut c’est responsabiliser les gens, et donc punir en cas de fraude, mais interdire une technologie de partage de connaissance, dans ce monde de merde, serait la plus belle connerie de tous les temps.
    Sur ce, je m’en vais télécharger la dernière version de Blender sur Emule, ça sauvegardera la bande passante du site officiel (et les logiciels libres me le rendent bien)

  13. StayLeez dit :

    Piou2fois > Je pense que c’est illégal car celui (ou plutôt ceux) qui met(tent) à disposition le fichier ne doit pas forcément avoir les autorisations nécessaires pour le faire.

    Tu peux bien sûr faire une copie privée mais à partir d’une source licite seulement il me semble (faudrait vérifier les textes de lois pour les termes exacts).

  14. Piou2fois dit :

    De ce que j’ai compris c’est que le côté illégal est de le partager, mais pas de le télécharger. Le soucis étant que le télécharger entraîne forcemment le partage.
    La question est : si j’ai 99.99% du fichier sur mon pc, suis-je coupable ou non ?
    Et si le fichier est protégé par un mot de passe (crypté) ?

  15. Jean dit :

    Ce billet est un peu ancien mais je t’invite à aller lire cette étude sur la véritable rémunération des artistes (lien en bas de page) :

    http://www.adami.fr/portail/affi...

    Il y a aussi la campagne Anti-Verrous à relayer :

    http://www.adami.fr/portail/affi...

    « L’Alliance Public Artistes demande à tous les détenteurs de sites web et de blogues de participer à sa campagne anti-verrous – lalliance.org – afin de contester ce projet de loi qui menace les libertés numériques. »

Les commentaires sont fermés.