Et un client de moins, un !

Le Crédit Agricole vient une nouvelle fois de me prouver son incompétence. Pré-inscrit pour Paris Web 2006, je souhaite régler rapidement afin de valider mon inscription définitivement. Ne pouvant pas effectuer de virement vers un compte tiers inconnu depuis leur service en ligne, j’appelle le numéro indiqué sur la page des virements.

Il m’est demandé de taper mon numéro de compte, puis mon code confidentiel avant d’être dirigé vers une conseillère. La première chose que cette dame me demande est de lui redonner mon numéro de compte. Je lui fais gentillement remarquer que je viens juste de le donner, ce à quoi elle me répond qu’elle le sait mais qu’elle doit quand même me le demander car elle en a besoin. Il faut donc en déduire que le standard ne lui transmet pas. A quoi bon le demander alors ? S’en suit une batterie de questions personnelles pour vérifier que je suis bien qui je prétends être.

Je lui explique donc que je souhaite effectuer un virement. Elle me demander si c’est entre des comptes personnels. Je lui explique que non car sinon je l’aurais fait moi-même sur Internet. Elle me demande alors si j’ai déjà effectué un virement vers ce compte. Je lui répond que si c’était le cas je passerais également par le service en ligne car les comptes tiers connus sont disponibles pour effectuer des virements.

A ce moment elle a bien compris ma demande. Elle m’indique qu’il faut lui envoyer un fax (alors pourquoi le site demande-t-il de téléphoner ???) regroupant l’ensemble des informations utiles mais m’informe que le système d’ajout des RIB est en panne pour une durée indéterminée. Elle ne peux même pas me dire s’il est question de quelques heures ou de quelques jours. Je dois avouer qu’à ce moment là ça a commencé à m’énerver un peu.

Je lui demande donc comment savoir quand cela sera réparé. Elle me propose de rappeller régulièrement. Je lui retorque que je n’ai pas forcément le temps d’appeller toutes les 2h (et donc de taper inutilement mes informations). Je lui demande s’il y a un autre moyen, notamment que eux m’appellent. Elle me répond un peu sèchement que ce n’est pas leur travail d’appeller les gens. J’apprécie au passage leur notion de la relation clientèle.

Elle me propose tout de même d’envoyer le fax dès à présent afin que ma demande soit traitée dès que le système refonctionne. Je lui demande si je serais prévenu du traitement de ma demande. Bien entendu la réponse est non.

Ce n’est pas la première fois que j’ai des problèmes avec cette banque où je suis depuis une douzaine d’années. Je sais que je suis loin d’être le type de client le plus intéressant pour une banque mais il y a un minimum que je n’ai jamais obtenu chez eux. Je vais donc profiter de la création de ma société pour leur dire définitivement adieu.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Et un client de moins, un !

Les commentaires sont fermés.