De l’ironie de ne pas croire à une vie après la mort

Il est ironique de constater que si l’on ne croit pas à une vie après la mort, on ne connait la vérité que si l’on a tort. Si on a raison, il n’y a effectivement rien et donc on ne sait pas que notre présentiment était juste.

Ce contenu a été publié dans Pensées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.