Hypocrisie routière

Propos tenus par un gendarme au journal télévisé de France 2 à 20h aujourd’hui :

Avec les départs en vacances, il y a beaucoup de dépassements par la droite …

J’aimerais qu’il m’explique comment on peut dépasser quelqu’un par la droite ! Ou alors c’est que cette personne n’est pas correctement positionnée sur la route mais ça, ça ne pose aucun problème apparemment.

Quand les forces de l’ordre arrêteront-elles de s’attaquer au faux problème de la vitesse pour se consacrer aux vrais comportements à risque que sont le mauvais positionnement sur la chaussée, le non respect des distances de sécurité, l’absence de contrôle dans les rétroviseurs, l’absence de clignotant, le non respect des priorités à droite et des passages protégés, bref aux vraies causes des accidents.

Ce n’est pas très politiquement correct de dire cela en ce moment mais je suis persuadé que la vitesse bien plus souvent un facteur aggravant que déclencheur. En fait, on reproche à l’automobiliste qui dépasse un peu la vitesse autorisée de ne pas avoir su éviter l’erreur de celui qui respectait cette vitesse. Un comble, non ?

Alors avant de me faire lyncher en place publique par les bien-pensants, je précise que je condamne tout aussi fermement le fait de rouler à 70 Km/h dans une petite rue en ville (voire à 50 dans certaines). Tout le monde, forces de l’ordre comprises, semble avoir oublié un principe du code de la route qui me semble capital : il faut adapter sa vitesse à la situation. Ce n’est pas plus compliqué que cela et ça, ça épargnerait bien des vies.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Hypocrisie routière

Les commentaires sont fermés.