Hardchorale

Alors que certains tentent de museler la musique, un village d’irréductibles résiste encore et toujours à Lorie l’envahisseur.

Ceux qui connaissent le groupe Lofofora savent que leurs textes sont intelligents et citoyens. Si la musique peut sembler un peu rugueuse à certains, les paroles sont à mettre entre toutes les oreilles. Cet avis semble partagé par deux professeurs d’Evreux qui ont proposé à une chorale d’enfants de chanter « Comme à la guerre ». Pour ceux qui connaissent la version originale cela peut surprendre mais ça fait plaisir de voir que des enfants apprécient autre chose que la soupe dont on essaie de leur bourrer le crâne à longueur de temps. France 3 a même fait un reportage sur cette chorale atypique.

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici les paroles du morceau en question :

Lorsqu’au royaume de la peur, la terreur fait la loi, parie sur la couleur de l’empereur et du roi. Lequel sera le plus fou et lequel tombera, lequel est une marionnette et lequel lui met les doigts ?

Ca ressemble à un jeu, mais des règles, y’en a pas, tant que ça les amuse, la partie continuera, tous les coups sont permis, l’embargo, l’attentat, les victimes brandiront le croissant ou la croix.

Retour à la casse départ touchez deux mille ans de haine, deux mille ans de vengeance pour les générations prochaines, des millions de martyrs, pour revenir au même, combien de héros pour enterrer le problème ?

A la guerre comme à la guerre, entends grogner la colère, quand la raison dégénère, si le profit en est le nerf, prie pour un meilleur millénaire.

A la guerre comme à la guerre, entends cogner le tonnerre, la furie des sanguinaires, si le profit en est le nerf, prie pour un meilleur millénaire.

Respectables et poils généraux et chefs d’Etats se livrent à la barbarie, génocident de sang froid, se régalent de tragédies et de viandes à soldats, exaltés par le conflit trouvent les arguments de poids.

Pour attiser la foule fascinée par l’exploit du valeureux guerrier, chasseur de renégats, tous les soirs à huit heures, c’est le feuilleton du mois, seul le diable en personne sait comment ça finira.

Mais quels sont ces missiles qui sifflent sur nos têtes ?

D’où viennent ces désirs de victoires, de conquêtes ?

Qui tire les bénéfices ? Pour qui souffle la tempête ?

La mort remerciera les dealers de roquettes. Posez les armes, stoppez les larmes, sauvez votre âme

Si vous accrochez, je vous conseille de prêter une oreille attentive à des chansons comme Amnes’History, Rêve et crève en démocratie, Les gens ou encore Charisman.

Ce contenu a été publié dans Musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Hardchorale

  1. ledad dit :

    Mais excellent !!!!!
    comme quoi … y’as gens qui ont bon gouts :p

    et si seulement ca peut éviter a ces jeunes d’être embrigader par ce que l’on nous sert dans cette poubelle TV… Au moins, ils auront vue qu’il existe autre chose.

  2. w!ll dit :

    tu as oublié "Buvez du cul !" JM :-p

  3. Sypeth dit :

    J’aurais bien aimé apprendre ça à l’école moi!
    Par contre j’espère qu’ils ne comprennent pas le double sens de ‘lequel est une marionnette et lequel lui met les doigts ?’ parce que sinon je souhaite bon courage au professeur pour expliquer! 😉

    Lofofora, un groupe qu’il est bien à écouter!
    Ne pas oublier Macho Blues, là c’est vraiment du ‘on aime ou on déteste’ niveau texte, mais perso j’adore!

  4. JMF dit :

    Sypeth> En fait, je pensais qu’ils auraient modifié ce passage mais même pas. 🙂

    Pour Macho Blues, autant je suis 100% d’accord avec le fond autant j’ai du mal avec la forme. Je dois avouer que cette chanson me met un peu mal à l’aise.

  5. Piou2fois dit :

    En classe d’histoire nous avions forcé le prof a écouté Amnes History, et mine de rien o en a parlé pendant 1h00.
    De toute façon tous les textes de lofo ont un texte réfléchi. C’est d’ailleurs écrit comme un texte pas comme une chanson avec des rimes pourries.
    Et pour faire de la pub à un autre artisite, j’aime bien aussi les textes de David TMX, qui est pour moi le lofofora du libre (j’avais écrit un billet là dessus d’ailleurs)

  6. Iktose dit :

    On ne peut que saluer cette initiative ! Et puis les gamins ça les changera de "colchiques dans les prés" de chanter des textes un peu plus intelligents.
    C’est vrai que Lofo ca peut paraitre un peu "rugueux" à l’oreille pour les non initiés mais leurs textes visent juste.
    Concernant Macho Blues (cette chanson a l’air de faire couler l’encre) c’est vrai qu’elle met mal à l’aise, mais le sujet abordé etant difficile ils ne pouvaient pas faire une chanson "légère". Secouer (voire choquer) les gens les fait toujours plus réagir…

Les commentaires sont fermés.