Une révision s’impose

Hier soir, j’ai suivi le débat télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Je ne reviendrai pas sur leurs prestations mais sur un chiffre qui m’a choqué.

S’agissant de l’énergie nucléaire Ségolène Royal a demandé à Nicolas Sarkozy le pourcentage que celle-ci représentait dans la production française d’électricité. Visiblement peu sûr de lui, le candidat de l’UMP a annoncé sans conviction un chiffre de 50%. Madame Royal l’a alors taclé avec jubilation, affirmant que ce chiffre était de 17%.

Interloqué, j’ai vérifié car de mémoire il me semblait que cela tournait autour de 80%. Vérification faite, j’étais le plus proche de la réalité qui est de 78%. Je trouve cela assez incroyable de se planter à ce point sur un secteur clé pour l’indépendance de la France.

Pour être juste, je dois souligner que les 50% avancés par Nicolas Sarkozy semblaient vraiment être du pifomètre peu risqué. Par ailleurs, il a affirmé que l’EPR était un réacteur de 4e génération alors qu’il s’agit de la 3e génération comme l’a souligné Madame Royal.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Une révision s’impose

Les commentaires sont fermés.