Une révision s’impose

Hier soir, j’ai suivi le débat télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Je ne reviendrai pas sur leurs prestations mais sur un chiffre qui m’a choqué.

S’agissant de l’énergie nucléaire Ségolène Royal a demandé à Nicolas Sarkozy le pourcentage que celle-ci représentait dans la production française d’électricité. Visiblement peu sûr de lui, le candidat de l’UMP a annoncé sans conviction un chiffre de 50%. Madame Royal l’a alors taclé avec jubilation, affirmant que ce chiffre était de 17%.

Interloqué, j’ai vérifié car de mémoire il me semblait que cela tournait autour de 80%. Vérification faite, j’étais le plus proche de la réalité qui est de 78%. Je trouve cela assez incroyable de se planter à ce point sur un secteur clé pour l’indépendance de la France.

Pour être juste, je dois souligner que les 50% avancés par Nicolas Sarkozy semblaient vraiment être du pifomètre peu risqué. Par ailleurs, il a affirmé que l’EPR était un réacteur de 4e génération alors qu’il s’agit de la 3e génération comme l’a souligné Madame Royal.

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Une révision s’impose

  1. glooze dit :

    Je n’ai pas la télévision ni la radio, je n’ai pas suivi le débat en direct via stream. En tout cas, j’ai lu les résumés, et peu importe lequel, je trouve que les deux candidats sont déphasés par rapport à la réalité.

    Agresser chacun certains points du programme des autres je trouve ca malsain. Le but d’un candidat est de se mettre en avant en prônant ses idées, pas en rabaissant celles des autres.

    De toute façon, je sais déjà que je voterais blanc, étant donné que chacun des candidats et des programmes qu’ils représentent ne me semble faisable.

  2. Jean dit :

    Ségolène Royal a raison. 17% est bien la part d’énergie en provenance du nucléaire sur la *totalité* de l’énergie consommée en France. D’un point de vue "écologique" il convient de considérer l’ensemble de la consommation énergétique (y compris essence, diesel, etc.) et pas seulement la part de l’électricité qui est bien de 78%.

    Sarko ne connaît pas le dossier et à mon avis il s’en fout "royalement", il est pour le tout nucléaire ou presque. Son adhésion au pacte de Nicolas Hulot est purement formel. Cf. le piège des Yes Men :

    lelab.tv/video/11460d394b…

    🙂

  3. Nath dit :

    Perso, j’ai trouvé qu’ils avaient grosso modo les mêmes idées réformes, sauf que Sarkozy veut les imposer, alors que Ségolène veut dialoguer avec les "partenaires sociaux".

    Je me demande bien quelle est la meilleurs méthode car, en France, quand une loi ne plait pas on descend dans la rue. Quant au dialogue, c’est séduisant mais va-t-on aboutir ?

  4. Ségolène a donné un chiffre vrai comparé à Nicolas. Par contre le sujet n’était pas l’énergie en provenance du nucléaire sur la totalité de l’énergie consommée, donc ses 17% n’étaient pas donnés dans le bon contexte. Nicolas n’est pas au point sur le sujet, ça se voit, mais Ségolène n’a pas l’air vraiment meilleure dessus. Sur ce point, c’est un match nul.

    Je savais déjà pour qui j’allais voter et ce débat n’a fait que conforter mon avis sur la question.

  5. JMF dit :

    Nicolas Mérouze> J’aime assez le concept du "la réponse est juste mais c’est la mauvaise question". 🙂

    Partant de là, je suis sûr que 50% est la réponse juste à une question. 😉

    Pour ma part, je pensais avant le débat ne pas voter pour l’un des candidats et hésitais entre voter blanc ou pour l’autre. Je pense que mon choix est fait à présent.

  6. qwix dit :

    Salut Jean-Marc 🙂

    Jean à raison ça tourne atour de 17%, j’ai pu avoir le même chiffre en assistant à une conf sur le nucléaire l’an dernier, c’était très intéressant, si jamais tu as l’occasion d’assister à ce genre de chose, n’hésite pas, car généralement les interlocuteurs ont une vision très large des choses avec les avantages/inconvénients, et surtout la vision est globale et pas biaisée suivant les divers intérêts d’un côté ou de l’autre.

    🙂

  7. Didier dit :

    On connait maintenant la vérité … et les résultats.
    Il semble que le débat n’aie pas eu beaucoup d’importance.
    Il n’en reste pas moins qu’il fut très intéressant.

Les commentaires sont fermés.