Trésorier au PCF : un poste difficile ?

Le PCF serait dans le rouge au niveau des finances. Avec un score inférieur à 5% aux élections présidentielles de 2002 et 2007, les frais de campagnes ne leur ont pas été remboursés. Si l’on ajoute à cela la perte au fil des ans de députés, autre source importante de financement pour un parti politique, on comprend aisément que les caisses soient presques vides.

Monsieur Frostin, son trésorier, annonce qu’il n’y aura pas de vente d’oeuvres d’art ou de biens immobiliers possédés par le parti. A la place, le PCF prévoit de « réduire la voilure ». « Les gens ne seront pas supprimés », assure Monsieur Frostin, qui évoque des « redéploiements de personnels », des « aides au reclassement », « des plans de formation » et « des départs en retraite » prévus.

C’est étonnant de constater que face à une situation concrète les communistes réagissent comme n’importe quel patron de droite. Par contre, cette fois-ci je doute qu’ils appellent à la grève pour soutenir leurs « camarades sacrifiés sur l’autel du capitalisme »…

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Trésorier au PCF : un poste difficile ?

Les commentaires sont fermés.