Humeur électorale

La vague bleue, tant agitée par la gauche comme un épouvantail pour motiver ses troupes, n’a pas eu lieu et c’est tant mieux. Le PS a ainsi (enfin) trouvé un moyen de se réjouir. A force de perdre, ils finissent par fêter les petites défaites comme des victoires.

Les ministres qui s’étaient présentés à la députation ont pour la plupart été élus à l’exception notable d’Alain Juppé. Qu’il soit battu ne pose pas de souci particulier mais ce qui m’énerve au plus haut point c’est qu’il annonce dans la foulée sa démission du gouvernement comme si cela était lié. On a vu avec le taux d’abstention qu’il est difficile de faire comprendre aux français à quel point les élections législatives sont importantes car nous ne sommes pas dans un régime présidentiel, comme les Américains par exemple. Démissionner d’un mandat national à cause d’un revers local ne contribue pas à clarifier les choses !

Enfin, le taux exceptionnel d’abstention me dégoûte. Ne pas trouver les quelques minutes ou dizaines de minutes nécessaires à l’accomplissement de son devoir de citoyen m’est incompréhensible. Cela va influencer notre vie quotidienne des 5 prochaines années mais 40% de nos concitoyens n’arrivent pas à se motiver pour autant. Qu’ils ne viennent pas se plaindre ensuite qu’ils ne sont pas écoutés ou représentés par la classe politique !

Ce contenu a été publié dans Nimportenawak. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Humeur électorale

  1. Nath dit :

    J’avais entendu au contraire que s’il n’était pas élu député, Alain Juppé ne pouvait pas rester ministre.
    Quant à la participation, j’ai voté au 1er tour, mais pas hier. J’étais intéressé par le modem de Bayrou, le choix d’hier (UMP/PS) ne me convenait pas, d’autant que le résultat était attendu.
    Bien sûr, j’aurais pu voter blanc… si ça servait à quelque chose !

  2. pascal dit :

    j’ai dépouillé sur faches thu’ hier, 53.5% de participation ( contre 54.5 % au 1er tour ) dans le bureau => le "sursaut" républicain, foutaises : seul les présidentielles sont intéressantes, les autres élections ne passionnent pas.

    lé démission de juppé est "normale", dans le sens où il suit la ligne du parti. par contre c’est un coup dur pour l’écologie, je ne vois pas qui pourra allier sensibilité à l’environnement & expérience politique.

  3. Jean dit :

    S’il démissionne c’est parce que Fillon a instauré la règle qui veut qu’un ministre perdant les élections doit quitter sa charge.

    Pour ce qui est de l’abstention je pense que certains ne comprennent pas. Pour eux, une fois le président élu les jeux sont faits. Pour moi il est important que l’Assemblée reflète les sensibilités nationales et qu’il y a ait une opposition conséquente. La débat doit avoir lieu et les lois doivent être amendées. Je suis très partisan d’une bonne dose de proportionnelle : pas assez de verts, pas assez de MoDems… mais ça aurait pu être pire.

    Pour ma part je suis assez content que Renaud Donnedieu de Vabres ait perdu. À l’occasion du débat sur DADVSI Il a montré tant de mépris pour l’assemblée des représentants du peuple qu’il n’est plus digne d’en faire partie.

  4. Goulven dit :

    En voyant le taux d’absentéisme (pardon, d’abstention), je me suis fait la réflexion que les français ont pour la politique le même genre d’intérêt que pour le foot : ils sont passionnés tant que leur équipe peut gagner…

  5. Eh'Bô dit :

    Je pense franchement qu’il ne faut pas blâmer le taux d’abstention quand aucun moyen n’existe pour dire que l’on n’est pas en accord avec les représentants politiques… Les "votes blancs" ne sont plus compté depuis un moment !
    Je me souviens, il y a quelques années ou la plus part des hommes (et femmes) politiques face à l’abstention et autres manifestation disaient qu’ils n’étaient plus crédible et que le peuple français avait une énorme perte de confiance et aujourd’hui on dit quoi ? Que le Français est un idiot car il reste chez lui et ne va pas voter, qu’il n’a pas conscience de l’importance que ça à… Si j’en crois ce que disait les hommes politiques, il me semblerai que la vrai raison est qu’on n’y crois pas mais que tout le monde fait tout pour éviter le pire (le diable ! genre le FN).
    Un peu de remise en question pour tout le monde ne ferait pas de mal et je préconise aux électeurs français de ne plus jamais voter tant que les "votes blancs" ne seront pas comptés ! tant qu’ils ne croiront pas ces politicards, tant qu’il ne faudra pas voter contre mais enfin POUR !!!!
    Pour finir la baisse du FN ne veut pas dire baisse du racisme et de l’intolérance bien au contraire ! ce n’est pas qu’il y a des personnages de couleurs dans notre gouvernement qu’ils ne font rien pour envenimer les choses, il suffit de regarder le programme sur "l’immigration choisi" !
    "Bienvenu si t’es riche ! si t’es pauvre vas voir ailleurs et nous casses pas les pieds parce que si tout va mal ça vient de toi !! faut TRAVAILLER PLUS pour gagner encore MOINS et arriver à s’assommer pour ne PLUS PENSER…"
    "Bossons, bossons ! c’est ce qui refera "partir" l’économie de notre pays…"
    Tout ça pour dire que j’ai la haine en effet que tout ça soit du vent, qu’on y croit et qu’en plus si on a la chance de pas y croire on se fait taper dessus parce qu’on est soit disant inconscient !!

Les commentaires sont fermés.