Place à la trentaine (suite)

Certains se sont émus du ton de mon billet de ce matin. Pour être franc, il ne devait pas du tout ressembler à cela au départ. Je comptais dire à quel point je suis heureux de ma vie actuelle et à quel point j’ai de la chance. Pour mieux le mesurer, j’ai souhaité revenir sur la dizaine d’années qui a précédé mais finalement je n’ai traité que cette période difficile mais révolue de ma vie. Je n’ai pas réussi à traiter le passé, le présent et l’avenir dans le même billet. Je vais donc compléter ce billet pour plus de justesse.

J’ai donc trente ans. Je vis une belle histoire d’amour avec ma douce depuis plus de cinq ans. J’ai créé ma société il y a un an et demi. Elle se développe doucement mais sûrement. Enfin, nous avons acheté une superbe maison cet été. Bref, j’ai vraiment de la chance. Certains diront que c’est mérité, d’autre moins. Je fais partie de ces gens là car je n’ai pas l’impression d’être plus méritant que la plupart des gens mais c’est comme ça et à défaut de penser le mériter, je le savoure.

Pour l’avenir, je travaille à consolider Kanopée, ma société. L’arrivée il y a deux mois d’un salarié est un nouveau défi. Les prochains mois devraient voir éclore différents projets intéressants. Sur un plan plus personnel, j’espère être papa en 2009 mais là ce n’est pas moi qu’il faut convaincre.

Voilà, je ferme cette parenthèse intime (ou chiante, c’est selon) et ce blog retourne à ses programmes habituels.

Ce contenu a été publié dans Personnel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Place à la trentaine (suite)

Les commentaires sont fermés.