Un PHPCamp bien vide

Aujourd’hui a eu lieu le second PHPCamp français. J’ai pris mon train de bonne heure et suis arrivé un peu en avance à La Cantine.

L’heure dite arrive et nous ne sommes qu’une poignée. Sur le coup on ne s’alerte pas car l’an passé les gens sont arrivés au compte-goute jusqu’à 11h.

Vers midi voyant que nous n’étions pas beaucoup plus nous avons commencé à sérieusement nous demander pourquoi les autres personnes attendues n’étaient toujours pas là. Cinquante manquaient à l’appel tout de même.

Nous nous sommes demandés si nous n’étions pas les derniers survivants d’une guerre nucléaire qui aurait débuté quelques minutes plus tôt. Ce qui aurait été vraiment la fin de l’humanité étant donné que nous n’étions que des hommes à ce moment là.

Nous avons profité de notre nombre réduit pour consacrer la matinée au PHP TestFest. L’écriture de tests unitaires pour PHP est finalement pas très compliqué pour un développeur un peu expérimenté. La production de notre petite équipe s’est finalement élevée à un très honorable total de 21 tests unitaires.

L’après-midi a été consacrée au PHPCamp lui-même avec des sessions sur les frameworks, les ORM, les IDE, les SCM, l’intégration continue et SQLite.

Au final, ce PHPCamp laisse une impression en demi-teinte. Les participants étaient intéressants et intéressés mais l’absence de la majorité des inscrits reste un mystère.

Ce contenu a été publié dans PHP. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Un PHPCamp bien vide

Les commentaires sont fermés.